La langue chinoise



La langue officielle chinoise est le mandarin. C'est la langue parlée à la base par l'ethnie des Hans. C'est aussi la langue que nous, étrangers, apprenons lorsque nous étudions le chinois.
Le mandarin s'écrit au moyen de sinogrammes et on le transcrit maintenant le plus souvent en pinyin (transcription plus ou moins phonétique en alphabet latin). Même s'il est aujourd'hui enseigné à tous les Chinois, les Chinois plus âgés ne parlent pas tous le mandarin mais d'autres langues chinoises, comme le cantonais.



Les sinogrammes

Les sinogrammes, ou caractères chinois, sont les unités de l'écriture logographique chinoise han.
L'effectif précis des sinogrammes existants est disputé. Les estimations vont de 40 000 à plus de 60 000 si on prend en considération leur nombre sur la durée totale d'existence de l'écriture chinoise (les 3/4 sont des variantes graphiques qui ne sont plus utilisées). Le chinois courant requiert la connaissance de 3 000 à 5 000 sinogrammes. Le nombre de traits par caractère est compris entre un et trente six pour ce qui est de l'écriture simplifiée.

La plupart des sinogrammes sont composés de plusieurs éléments graphiques juxtaposés. Les clés ou radicaux des sinogrammes sont des éléments graphiques qui entrent dans la composition des sinogrammes et qui sont utilisés pour les classer. Ce classement peut parfois avoir une certaine cohérence avec le sens des sinogrammes en question, c'est-à-dire que des sinogrammes partageant la même clé appartiendront à un même champ lexical.

Il est donc possible de distinguer le sens d'un caractère en fonction des éléments qui le composent.



Par exemple :


image : source

Ce caractère signifie "bien", "bon"...
L'élément en rouge signifie "femme" et l'élément en noir "fils". C'est donc la représentation de la femme tenant son enfant dans ses bras, symbole de la bonté.



Quelques clés présentes dans des caractères :



Les clés s'écrivent différement en fonction d'où elles sont placées dans le caractère (à gauche, à droite, en haut ou en bas).

Ici, nous avons un tableau de correspondance des clés.


image : source





Lorsque nous étudions le chinois, nous n'apprenons bien sûr pas tous les caractères existants. Il existe des un "seuil" de caractères à savoir, qui varie en fonction du nombre d'années d'études (LV1, LV2, LV3).
Pour plus de renseignements : le site de l'AFPC (Association Française des Professeurs de Chinois).





Source : Wikipédia